Le Crowdfunding: Une source de financement peu exploitée par les startups maliennes.

Mis à jour : 9 nov. 2018



Des origines du Crowdfunding à nos jours.


Le Crowdfunding, ou Financement participatif en Français, consiste à financer un projet ou une entreprise en collectant de petites sommes d'argent auprès d'un grand nombre de personnes, généralement via Internet. Le crowdfunding représente donc une forme de crowdsourcing et de finance alternative.


Le financement participatif a gagné du terrain aux États-Unis lorsque Brian Camelio, musicien et programmeur informatique de Boston, a lancé ArtistShare en 2003. Il s'agissait à l'origine d'un site Web permettant aux musiciens de solliciter des dons de leurs fans pour la réalisation d'enregistrements numériques. Il est ensuite devenu une plateforme de collecte de fonds pour les projets de films/videos et photographiques ainsi que pour la musique.

En 2015, le financement participatif a permis de collecter plus de 34 milliards de dollars US à l'échelle mondiale.

Source: Cambridge Centre for Alternative Finance


Grâce au succès d’ArtistShare, plus de plateformes de financement participatif basées sur les récompenses ont été lancées, les plus importantes étant Indiegogo en 2008 et Kickstarter en 2009. Outre les arts (y compris les beaux-arts, la bande dessinée, la danse, la musique, la photographie, l'écriture créative, le théâtre), ces sites hébergent des campagnes de financement pour des causes sociales (animaux, communauté, éducation, environnement, santé, politique, religion) et des entrepreneurs et petites entreprises (alimentation, sports, jeux, édition, technologie).


Depuis son lancement en 2009 jusqu'en octobre 2015, Kickstarter a organisé plus de 265.000 campagnes de financement, dont 36% ont été couronnées de succès. Les 95.200 campagnes qui ont abouti ont permis de recueillir 1,76 milliard de dollars auprès de plus de 9,7 millions de bailleurs de fonds. Environ 27.900, soit 29% des campagnes couronnées de succès, ont permis d'amasser plus de 10.000 dollars; et environ 2,6% ont recueilli plus de 100.000 dollars. Les catégories d’entreprises ayant les projets les plus financés avec succès sur Kickstarter sont la musique et les films / vidéos, suivies de loin par les arts, l’édition, les jeux, le design, le théâtre et huit autres catégories. Kickstarter facture 5% des fonds collectés dans le cadre d’une campagne entièrement financée.


En 2015, le financement participatif a permis de collecter plus de 34 milliards de dollars US à l'échelle mondiale.


Les tontines comme forme de Crowdfunding en Afrique.


Source: CNN

Au Mali, nous rencontrons une forme de financement participatif - plus connue comme un système d'épargne - qui est la tontine.


Les tontines sont des associations regroupant des membres d'une famille, d'un clan, des particuliers ou des voisins, qui mettent en commun des biens ou services au bénéfice de tous les membres de l'association, et cela tour à tour.


Ces cercles d'épargne entre homologues sont très courant sur le continent Africain. Nous les rencontrons au Mali, mais aussi au Sénégal (aussi appelés tontines) ou au Nigeria (appelés Ajo, Esusu, ou Adaji). Au Mali, les fonds collectés à travers les tontines sont souvent utilisés pour financer une entreprise ou pour financer un projet de grande envergure (comme les mariages, baptêmes, et autres); d'où son caractère de source de financement pour startups.


Il est connu de tous que les banques maliennes ne financent pas les startups qui sont considérés comme "trop risquées". Les autres institutions de financement de projet comme les institutions de microfinance ont des critères plus flexibles certes, mais les taux auxquels ils octroient les crédits aux jeunes-pousses peuvent aller jusqu'à 25%. Aucune de ces options n'est réellement favorable pour une entreprise qui n'a pas encore validé son modèle économique...


Les types de structure susmentionnés ne sont juste pas en mesure de soutenir les startups qui apportent des solutions innovantes créatrices de valeur et de richesse. Ils n'ont ni la structure, ni la volonté, ni les expertises pour accompagner les startups. Il faut donc d'autres sources de financement plus adaptées, et plus flexibles à l'instar du Capital Risque (Venture Capital, en Anglais), ou encore le Financement Participatif.


La tontine est un bon exemple de financement participatif qui permet de financer un projet (risqué ou moins risqué) et dont les fonds proviennent d'un grand nombre de personnes. Agées de quelque centaines d'années, ce système d'épargne et collecte de fonds permet aux porteurs de projet du groupe, d'avoir accès à des credits à un taux de 0% pour des sommes qui peuvent aller jusqu'à 5.000.000 FCFA. Pas mal pour une startup qui veut développer et tester son prototype sur le marché et commencer à générer des revenus (Seed Capital). Selon le journal Les Echos, aucune étude scientifique n’a été menée au Mali pour voir réellement l’impact des tontines sur notre économie. Un effort reste donc à fournir à ce niveau.


Le Crowdfunding en Afrique et au Mali.


Plusieurs initiatives de plateformes de Crowdfunding existent en Afrique et sont disponibles aux entrepreneurs du continent. On peut citer notamment Jumpstart Africa ou Lelapa Fund qui offrent la possibilité aux startups africaines de lever des fonds au niveau national et international. Vous pourrez en savoir plus sur ces plateformes en cliquant sur ce lien.


La plateforme The Next Economy (TNE), développé par l'entreprise Hollandaise 1%Club pour les jeunes entrepreneurs africains ayant bénéficié du programme d'accompagnement du même nom, est un modèle très intéressant à explorer et à répliquer. Impact Hub Bamako (incubateur et accélérateur d'entreprise basé à Bamako) est le partenaire local du programme TNE au Mali. Ils ont accompagné de 2016 à 2018 quelque centaines de startups qui ont développé leurs modèles économiques et lancé leurs campagnes de financement participatif de un (1) mois à travers la plateforme TNE. Le taux de réussite des campagnes accompagnées s'élevant autours de 80% dénotent de la pertinence du modèle. Ainsi, en un mois, les porteurs de projet mobilisent leur réseau, communiquent eux-mêmes sur les réseaux sociaux, et pitchent leurs idées à différentes organisations afin de pouvoir collecter 500 Euros (325.000 FCFA) sur un budget visé de 1.000 Euros (650.000FCFA). C'est après avoir collecté la moitié de cette somme qu'un fonds de contrepartie (Matching Fund) du programme apporte l'autre moitié de 500 Euros.


Il est vrai que 1.000 Euros peut paraitre "petit" comme Seed Capital, mais si on prend en compte le modèle économique développé et les compétences acquises en matière de communication et de management/leadership par l'entrepreneur tout au long du programme, ce dernier en ressort mieux équipé et capable de lancer et tester un Produit Minimum Viable (MVP) et éventuellement commencer à générer des revenus. J'aime personnellement ce modèle parce qu'elle diffère du modèle classique des concours de plan d'affaires avec lesquelles nous sommes familiers et dont les résultats restent mitigés. Les aspirants entrepreneurs ont avec ce modèle plus d'incitations à utiliser de façon réfléchie l'argent collecté, quand ils ont eux-mêmes apporté la moitié et ont déjà beaucoup communiqué sur leur projet. Il est moins question de renoncer au projet dans ce cas.


Enfin, Il faut noter qu'avec la plateforme de Crowdfunding de TNE, il est possible de lever des fonds par le biais de Orange Money (inclusion financière), à la différence des plateformes internationales Kickstarter ou Indiegogo.


Les challenges liés à une démocratisation du Crowdfunding au Mali.


Le Crowdfunding représente donc une source de financement alternatif pour les startups maliennes au vu des résultats du modèle utilisé par le projet The Next Economy, coordonné par son partenaire local Impact Hub Bamako. Ceci démontre de la possibilité pour les startups de collecter des fonds auprès d'un large nombre de donateurs (parents, famille, amis, etc.) et de financer les débuts frivoles de leurs projets d'entreprises (innovantes ou non)... seulement si les conditions nécessaires sont réunies.


Les recherches (Koch et al., 2015; Mudambi and Schuff, 2010) ont montré qu'une description du projet détaillée, des images et une vidéo accompagnant le texte, influencent positivement la réussite d'une campagne de financement participatif. Il est aussi très important pour les porteurs de projet de communiquer régulièrement sur les progrès de la campagne avec les donateurs. Additionnellement, d'autres conditions comme la maturité de l'écosystème entrepreneurial, ainsi que la facilité pour les donateurs de faire un don impactent la probabilité de réussite des campagnes de Crowdfunding. Le faible taux de bancarisation au Mali (8%, Sangaré 2015), par exemple, fait que Orange Money est une meilleure alternative en terme de facilité à transférer des fonds vers une telle plateforme. Finalement, les aspects culturels concernant la pratique de faire des dons pour soutenir le projet d'entreprise d'un inconnu sont à prendre en compte dans la démocratisation du Crowdfunding comme source de financement pour les startups maliennes.

L'entrepreneuriat représente un outil straté­gique dans l’autonomisation financière et l’insertion dans la vie économique des jeunes et des femmes. Mettre en place des institutions politiques et économiques qui favorisent la création d’en­treprises formelles permet de créer de la richesse, devient source d’emplois, de valeur ajoutée, de re­cettes fiscales et d’innovation, et constitue un moteur essentiel d’une croissance inclusive et durable. Pour que ce train puisse continuer à avancer, un climat des affaires et des sources de financement adaptées sont indispensables. Le Crowdfunding se positionne comme un candidat potentiel pour contribuer à ce rôle.


Auteur: Makhan Sacko


Références:

- https://edition.cnn.com/2018/09/11/africa/ancient-african-savings-tontine/index.html

- https://moguldom.com/106418/10-top-crowdfunding-websites-in-africa/2/

- "Cambridge Judge Business School: Cambridge Centre for Alternative Finance". Jbs.cam.ac.uk. Retrieved 2015-07-24.

- Barnett, Chance (June 9, 2015). "Trends Show Crowdfunding To Surpass VC In 2016". Forbes. Retrieved June 29, 2016.

- "Crowdfunding: Transforming Customers Into Investors Through Innovative Service Platforms" (PDF). Retrieved February 7, 2013.

- https://maliactu.net/mali-les-tontines-au-mali-non-reglementees-mais-proliferent

- "Crowd funding: An emerging trend in Bollywood". The Times Of India. Retrieved August 12, 2012. - "Crowdfunding as the future of science funding? | The Science Exchange Blog". Blog.scienceexchange.com. May 27, 2012. Retrieved August 19, 2012.

- "Crowdfunding and Civic Society in Europe: A Profitable Partnership?". Open Citizenship Journal. Retrieved April 29, 2013.

- Agrawal, Ajay; Catalini, Christian; Goldfarb, Avi (June 2013). "Some Simple Economics of Crowdfunding". NBER Working Paper No. 19133. doi:10.3386/w19133.

- Mobile money and financial inclusion in Mali: what has been the impact on saving practices?, Mariam Sangaré, 2015


Liens utiles:


- À propos de Sahel Analytics

- Qui sommes-nous

- Nos services

- Notre impact


Contacts: info@sahelanalytics.com

© Sahel Analytics 2020